Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues

Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues

cliquez sur les images pour les agrandir

Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues
Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues

Taille d'un pommier à Chateauneuf les Martigues

Jean-Vincent jardinier paysagiste à Saint-Victoret 13730 a taillé un pommier chez un retraité habitant à Châteauneuf les Martigues 13220.

Les pommiers comme les poiriers sont les premiers arbres fruitiers a être taillés aprés les amandiers. Il faut procéder à la taille trigème.

Les arbres à pépins pommiers, poiriers se taillent en hiver, tandis que ceux à noyaux pruniers, pêchers, ... se taillent au printemps. Parce que les fruits à noyaux ne se forment que sur les rameaux de l'année passée, alors que pommes et poires sont portées par tous les rameaux, quelque soit leur âge. L'hiver est une saison idéale pour leur taille, car les rameaux dépourvus de feuilles exposent visiblement beaucoup mieux leurs bourgeons. Ce sont ces derniers qui sont le plus important dans la taille d'hiver. Il faut savoir les différencier, et sur le pommier leur évolution est très rapide. Il faut savoir donc bien faire la différence entre un oeil à bois et un bourgeon à fleur avant de se lancer dans l'opération de taille.
Enfin, la sève circulant au ralenti en hiver, les plaies de taille cicatriseront mieux, avec moins de risque de maladies qu'en plein cœur du printemps, pour les coupes importantes il est préférable d'appliquer une résine synthétique sur la branche coupée.

 Les pommiers sont plus tardifs que les poiriers. Ils seront taillés après eux.

La taille d'hiver a pour but de:


- Aérer le cœur de l'arbre pour diminuer le risque de maladies cryptogamiques ;
- Raccourcir les branches pour inciter l'arbre à produire du fruit. Plus les fruits sont près d'une branche charpentière, plus ils profiteront de la sève, plus ils seront savoureux et gros.
- Éviter les longues branches feuillues, qui pompent de la sève inutilement et vont craquer sous le poids des fruits ;
- Favoriser les branches fortes et courtes portant de gros fruits ;
- Privilégier les branches horizontales plutôt que verticales, celles qui pointent vers l'extérieur et non vers l'intérieur pour former un arbre bien équilibré.

Les pommiers se taillent une belle journée de novembredécembre ou de janvier, loin de tout risque de gel, car il compromet grandement la cicatrisation. La taille pourra être repoussée en févier voire mars pour les régions septentrionnales, si les bourgeons ne sont pas encore bien formés et différenciés.

Le pommier se taille de la même façon que le poirier. Les bourgeons du pommier évoluant plus rapidement, les entrenoeuds seront plus courts que ceux du poirier. Il faut commencer par reconnaitre les différents bourgeons. Un oeil à bois est renflé, de forme ovale. Un bourgeon à fleur, à fruit est aussi renflé, de forme plus arrondie. Tandis que le dard est pointu et plus sec. Il évoluera en oeil à bois ou en bourgeon à fleur.

La taille trigemme ou taille de raccourssissement, comme son nom le laisse entendre, consiste à ne laisser que trois yeux sur chaque branche latérale. Le premier oeil (le plus près de la base) deviendra un dard, les deux supérieurs donneront deux nouvelles branches. Il faut bien veiller à ce que le troisième oeil ne soit pas un dard. Celui-ci évoluerait alors en tige feuillue, stérile. Dans ce cas, il faut couper plus haut sur la branche, au-dessus d'un oeil à bois.

Les hivers suivants, la règle des trois yeux s'appliquent toujours, toutefois il vous faudra couper une des deux nouvelles branches nées de la taille de l'hiver précédent. Pour faire votre choix, observez bien la nature des yeux présents sur les branches. Les bourgeons à fruits doivent être privilégier.

Il est normal que l'on hésite sur nos premières tailles et que l'on fasse même des erreurs. Le poirier formant du fruit sur tous ses rameaux, quelque soit leur âge, toute erreur peut être rattrapée lors des hivers suivants. Ce n'est qu'en taillant, que l'on améliorera ses tailles !

Voici donc les étapes de taille:

- Supprimez le bois mort ou abimé. Ôtez de l'arbre tous les fruits momifiés encore accrochés ;
- Supprimez les branches qui s'entrecroisent et celles qui pointent vers l’intérieur pour diminuer les risques de maladies ;
- Raccourcissez la longueur des branches charpentières à 25 cm (prenez en repère la longueur du sécateur). Taillez alors au-dessus d'un œil pointant vers l'extérieur, pour privilégier une croissance bien droite de la branche principale.
- Taillez les branches latérales au-dessus du toisième bourgeon ou œil. Comptez à partir de la base de la branche. Privilégiez un œil tourné vers l'extérieur et qui n'est pas un dard.
- Les hivers suivants, supprimez une des deux branches données par les yeux. Privilégiez celle qui porte des bourgeons à fruits. Coupez-la à trois yeux.

Il faut profiter de la taille d'hiver, pour bichonner vos arbres fruitiers. Débarrassez-les des mousses et lichens, refuges de nombreux indésirables, de même éliminez les formes hivernantes en badigeonnant de chaux le tronc de l'arbre.

Vous souhaitez tailler un pommier, un poirier ou tout autre arbre fruitier, contactez Jean-Vincent le Jardinier, nous vous établirons un devis entièrement gratuit.

Retour Contactez-nous